Pourquoi les sneakers s’appellent « Sneakers ? » 

Pourquoi les sneakers s'appelle sneakers ?

Selon Business Research Insights, l’industrie de la sneaker atteindra 91 milliard de dollars en 2022 et 138 milliards en 2028. D’où vient le nom d’un des types de produits phares de la vie moderne ? Pourquoi remplace couramment le terme baskets par sneakers ? Sneakerwiki s’est penché sur le sujet.

Comment les sneakers ont-elles vu le jour ?

Historiquement, les chaussures de sport étaient fabriquées en cuir et avaient des semelles non pliables, ce qui les rendaient bien inconfortables pour le porteur. Dans les années 1840, Charles Goodyear a inventé une méthode de vulcanisation innovante, qui a ouvert la voie aux semelles en caoutchouc.

D’une manière générale, les chaussures à semelle en caoutchouc existaient encore à la fin du XVIIIe siècle, même s’il était impossible de distinguer la chaussure gauche de la chaussure droite. Au fil du temps, l’intérêt pour ce type de chaussures n’a fait que croître. Au fur et à mesure que les années passaient, diverses technologies et matériaux étaient conçues et utilisées pour créer des chaussures.

Selon les historiens, un « nouveau » type de chaussure de sport a été testé lors des premiers Jeux olympiques d’Athènes en 1896. Cette évolution a été suivie d’un développement plus dynamique des chaussures de sport.

La production de masse de chaussures à semelles en caoutchouc et à dessus en tissu a commencé en 1917, grâce à Marquis Mills Converse. Nous connaissons maintenant ces baskets sous le nom de Converse. À l’époque, tous les athlètes appréciaient ces chaussures car elles les protégeaient des entorses et d’autres blessures aux jambes.

Chaussures… baskets … sneakers

Le terme « sneakers » a été inventé dans les années 1880. Le Boston Journal a fait référence aux sneakers comme le mot utilisé à l’époque par les garçons pour décrire les chaussures de tennis, notant à quel point les semelles étaient silencieuses à la surface. En comparaison, les chaussures en cuir dur étaient assez bruyantes.

Par conséquent, quelqu’un pourrait « se faufiler » sur quelqu’un d’autre avec ces chaussures, alors que quelqu’un portant des chaussures en cuir serait entendu et très probablement repéré.

C’est alors en 1917 que l’agent de publicité américain Henry Nelson McKinney a utilisé le terme sneaker en raison de la façon dont la semelle en caoutchouc rendait l’usure furtive.

Deux ans plus tard, en 1889, on trouve des preuves que le grand magasin Jordan Marsh fait de la publicité pour ses « sneakers ». En 1895, le terme apparaît dans le Funk and Wagnall’s Standard Dictionary.

Etymologiquement, le terme « sneakers » vient du verbe anglais « to sneak », qui signifie « se faufiler, ramper ». Le terme est apparu au XIXe siècle. On dit que c’est le nom que les chaussures ont reçu en raison de la possibilité de « mouvement silencieux » qu’elles offraient. Et certains disent qu’ils étaient très appréciés des cambrioleurs.

Sneakers, kicks, high-tops…

Les sneakers ont tellement de noms différents. Par exemple, au Royaume-Uni, les sneakers sont plutôt connues sous le nom de « trainers ». Mais, cela ne s’arrête pas là…

  • Kicks : Terme de sneakerhead/anglais influencé par le hip-hop et la mode skater.
  • High-tops : Chaussures qui montent au-dessus de la cheville.
  • Low : Chaussures basses qui descendent sous la cheville.
  • Sneaks : Utilisé à l’origine par les détenus pour décrire les gardiens de prison en raison de leurs chaussures à semelle de caoutchouc.
  • Pompes : Un type spécial de sneaker avec une fonction de pompe pour améliorer la tenue.
  • Trainers : L’équivalent britannique des sneakers.

Pourquoi les gens qui sont dans la culture des sneakers sont appelés les sneakerheads ?

Il y a un jeu de mots ici : sneaker + head qui signifie la tête. En fait, c’est le nom donné aux personnes qui « n’ont que des sneakers dans la tête » : elles pensent à des sneakers, en parlent, les publient sur les médias sociaux et les achètent quand elles le peuvent. Et pas n’importe lesquelles, mais des baskets strictement définies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *